Roccaporéna, l'œuvre qui
est née au nom de Rita

Santa Rita

L’œuvre de Ste Rita

Après la Première Guerre Mondiale, alors que le culte de Ste Rita commence à se propager dans le monde, il devient question à Roccaporena , de construire une route, d’accueillir les pélerins et de prolonger la charité de cette femme par une œuvre de son nom.  C’est en 1939 que mgr. Septime Péroni, évêque de Norcia, fonde l’Oeuvre de Ste Rita dans le but de promouvoir le culte de la sainte, d’en faire connaître les souvenirs à Roccaporena et d’en prendre soin, de faire des œuvres de charitè à son exemple en instituant un orphelinat (aujourd’hui Centre Éducatif) pour les enfants pauvres, et, en tous cas, en situations familiales difficiles.  Ce sont là les buts qu’un groupe de personnes de bonne volonté se proposent.  Parmi eux il faut rappeler le curé de Roccaporena, don Jacques Antonelli et le Prof. Gerard Bruni de Cascia, qui met son expérience journalistique au service de l’Oeuvre en fondant le bulletin “Du Rocher de Ste Rita”, aujourd’hui “Le Rocher de Roccaporena”.  Le travail effecuté dans les années quarante est vraiment impressionnant: Malgré les guerres, tous les sanctuaires et lieux ritiens, sont complètement restaurés; un nouveau sanctuaire est construit (1946) et un premier noyau de l’orphelinat est lancé avec l’accueil des premiers 12 enfants.  Depuis lors, jusqu’à ce jour, plus de 1500 enfants sont accueillis et éduqués à Roccaporena.  En 1950 la route qui relie Roccaporena à Cascia sur un parcours de 5 km., peut enfin être inaugurée.  Cette route permettra justement, dès 1950, année sainte et 50ème anniversaire de la canonisation de Ste Rita, l’affluence toujours plus nombreuse de pélerins et visiteurs.  Les années suivantes verront s’accomplir d’importantes réalisations comme l’achèvement de l’orphelinat, la Maison du pélerin (aujourd’hui hôtel Roccaporena) et la maison pour les prêtres âgés.  À côté de cette charité “corporelle”, il y a celle spirituelle qui se charge de l’éducation des jeunes, de l’accueil des pélerins et de faire connaître l’expérience spirituelle de la sainte.  Pour mieux atteindre ce but un centre pour rassemblements est créé avec un grand auditorium pour offrir à qui le désire, la possibilité d’étudier et de réfléchir en un lieu plein d’attraits, au contact d’une nature splendide et en compagnie de Rita, humble femme du peuple et point de repère pour une foule incroyable de personnes.